Assurance crédit immobilier : garanties, tarifs et astuces

Assurance crédit immobilier : garanties, tarifs et astuces

L’achat d’un bien immobilier représente souvent l’investissement d’une vie. Pour réaliser ce rêve, il est fréquent de souscrire un crédit immobilier. Cependant, pour être sûr de pouvoir mener à bien ce projet, il est essentiel de prendre en compte l’assurance emprunteur. En effet, cette dernière garantit le remboursement en cas de perte de revenus ou d’incapacité à rembourser le prêt. Dans cet article, vous découvrirez les différentes garanties proposées par les assureurs, les tarifs pratiqués et les astuces pour bénéficier de la meilleure protection possible.

Comprendre les garanties d’une assurance emprunteur

L’assurance emprunteur est un élément clé pour sécuriser votre investissement immobilier. Elle permet de protéger à la fois l’emprunteur, la banque et les co-emprunteurs. Voici les principales garanties proposées :

Garantie décès

En cas de décès de l’emprunteur, cette garantie permet de rembourser le capital restant dû à la banque. Ainsi, les héritiers n’ont pas à assumer la charge du prêt immobilier.

Garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)

La perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) correspond à une situation où l’emprunteur est dans l’incapacité totale et définitive de travailler. Dans ce cas, la garantie PTIA prend en charge le remboursement du capital restant dû.

Garantie invalidité permanente

En cas d’invalidité permanente, l’assurance emprunteur rembourse une partie ou la totalité du capital restant dû, en fonction du taux d’invalidité de l’emprunteur. L’invalidité peut être partielle (IPP) ou totale (IPT).

Garantie incapacité temporaire de travail (ITT)

Lorsqu’un emprunteur est dans l’incapacité temporaire de travailler à la suite d’un accident ou d’une maladie, la garantie incapacité temporaire de travail (ITT) prend en charge tout ou partie des mensualités du prêt immobilier.

Garantie perte d’emploi

En cas de perte d’emploi involontaire, cette garantie permet de couvrir les mensualités du prêt immobilier pendant une période déterminée.

Il est important de bien analyser les conditions de chaque garantie afin de choisir celle qui correspond le mieux à votre situation et à vos besoins.

Comparer les tarifs des assurances emprunteur

Le coût de l’assurance emprunteur varie en fonction de plusieurs facteurs, tels que l’âge, la santé, la profession et le montant du prêt immobilier. Pour obtenir le meilleur tarif, il est essentiel de comparer plusieurs offres et de prendre en compte les éléments suivants :

Le taux d’assurance

Le taux d’assurance correspond au pourcentage du montant du prêt qui doit être versé chaque année à l’assureur. Il est généralement compris entre 0,10 % et 0,70 % du capital emprunté.

Le coût total de l’assurance

Pour estimer le coût total de l’assurance emprunteur, il convient de multiplier le taux d’assurance par la durée du prêt immobilier. Ainsi, pour un prêt de 200 000 euros sur 20 ans avec un taux d’assurance de 0,35 %, le coût total de l’assurance s’élèvera à 14 000 euros (200 000 x 0,0035 x 20).

Les frais annexes

Certaines assurances emprunteur incluent des frais annexes tels que des frais d’adhésion, de dossier ou de gestion. Il est donc important de bien les prendre en compte pour comparer les offres de manière objective.

Profiter de la loi pour changer d’assurance emprunteur

La loi française offre aux emprunteurs plusieurs possibilités pour changer d’assurance emprunteur et ainsi réaliser des économies :

La délégation d’assurance

Depuis la loi Lagarde en 2010, les emprunteurs ont la possibilité de choisir une assurance extérieure à leur banque, appelée délégation d’assurance. Cette alternative permet de profiter de tarifs plus compétitifs et de garanties adaptées à ses besoins.

La résiliation annuelle

La loi Hamon en 2014 a permis aux emprunteurs de résilier leur assurance emprunteur durant la première année du contrat. Depuis l’amendement Bourquin en 2018, il est désormais possible de résilier son assurance emprunteur chaque année, à la date anniversaire du contrat.

Pour changer d’assurance emprunteur, il est important de respecter un préavis de deux mois avant la date anniversaire du contrat et de présenter un nouveau contrat offrant des garanties équivalentes à celles du contrat initial.

Adapter l’assurance emprunteur à sa situation de santé

Pour les emprunteurs présentant des risques de santé (maladie, antécédents médicaux, etc.), il peut être difficile d’obtenir une assurance emprunteur aux conditions standard. Cependant, certaines solutions existent :

La convention AERAS

La convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) facilite l’accès à l’assurance emprunteur pour les personnes présentant un risque aggravé de santé. Elle permet de bénéficier d’une assurance emprunteur adaptée à sa situation, sans surcoût excessif.

Les surprimes

Dans certains cas, les assureurs proposent des contrats avec des surprimes pour couvrir le risque de santé accru. Il est conseillé de comparer plusieurs offres pour trouver la meilleure solution en termes de garanties et de coût.

Le droit à l’oubli

Depuis 2016, le droit à l’oubli permet aux emprunteurs ayant été atteints de certaines pathologies de ne plus les déclarer dans leur questionnaire de santé, après un délai d’oubli. Ce dispositif facilite l’accès à l’assurance emprunteur et permet d’éviter les surprimes.

Astuces pour réduire le coût de son assurance emprunteur

Pour diminuer le coût de votre assurance emprunteur, voici quelques astuces à mettre en place :

  1. Comparer plusieurs offres d’assurance emprunteur afin de trouver celle qui propose les garanties adaptées à votre situation au meilleur tarif.
  2. Négocier avec votre assureur pour obtenir des conditions plus avantageuses, notamment en termes de tarifs, de garanties ou de franchises.
  3. Opter pour une délégation d’assurance pour bénéficier d’une offre plus compétitive que celle proposée par votre banque.
  4. Adapter les garanties de votre contrat en fonction de vos besoins réels. Par exemple, si vous êtes fonctionnaire, vous pouvez renoncer à la garantie perte d’emploi.
  5. Changer d’assurance emprunteur en profitant de la résiliation annuelle pour bénéficier d’un contrat plus avantageux.
  6. Prendre en compte les avantages fiscaux liés à l’assurance emprunteur, tels que la déduction des cotisations d’assurance des revenus fonciers pour les investisseurs locatifs.

En appliquant ces conseils, vous serez en mesure de choisir une assurance emprunteur adaptée à votre situation et à un tarif compétitif, pour sécuriser votre investissement immobilier en toute sérénité.

Renégocier son assurance emprunteur en cours de prêt

Avec le temps, les situations peuvent changer, et il est possible que votre assurance emprunteur actuelle ne corresponde plus à vos besoins ou que vous trouviez une offre plus avantageuse. Voici pourquoi et comment renégocier votre assurance emprunteur :

Pourquoi renégocier son assurance emprunteur ?

La renégociation de votre assurance emprunteur peut vous permettre de réaliser des économies sur le coût total de votre assurance, d’obtenir de meilleures garanties ou de faire évoluer votre contrat en fonction de votre situation personnelle et professionnelle.

Comment renégocier son assurance emprunteur ?

Pour renégocier votre assurance emprunteur, il est important de respecter les dispositions légales comme la loi Lemoine qui autorise la résiliation annuelle de votre contrat sous certaines conditions. Vous pouvez également comparer les offres d’assurance emprunteur et présenter un nouveau contrat à votre banque. Enfin, n’hésitez pas à discuter avec votre assureur pour obtenir des conditions plus avantageuses.

Conclusion

L’assurance emprunteur est un élément clé de votre projet immobilier. En choisissant une assurance adaptée à vos besoins et en étant attentif aux tarifs et garanties proposés, vous pourrez protéger votre investissement et vous assurer une tranquillité d’esprit tout au long de la durée de votre crédit immobilier. N’oubliez pas de comparer les offres, de profiter des dispositions légales pour changer d’assurance emprunteur et de renégocier votre contrat si nécessaire.

Vous aimerez aussi

Mutuelles étudiantes : comment choisir la formule la plus adaptée à votre situation

Mutuelles étudiantes : comment choisir la formule la plus adaptée à votre situation

Comment éviter les dettes et gérer ses finances efficacement.

Comment éviter les dettes et gérer ses finances efficacement.

Quand faire appel à un chasseur immobilier?

Quand faire appel à un chasseur immobilier?

Comprendre les différences entre Forex et trading

Comprendre les différences entre Forex et trading