Comment réduire ses impôts avec de l’immobilier ancien?

Comment réduire ses impôts avec de l’immobilier ancien?

En ces temps de pression fiscale accrue, vous vous demandez sûrement comment alléger la note? Heureusement pour vous, il existe des dispositifs fiscaux qui vous permettent de réduire vos impôts tout en constituant un patrimoine solide. L’un des plus efficaces est l’investissement immobilier, notamment dans l’immobilier ancien. Dans le cadre de cet article, nous allons explorer les différents leviers qui s’offrent à vous pour optimiser votre fiscalité grâce à l’immobilier ancien.

La loi Malraux: une solution optimale pour la défiscalisation

La loi Malraux est un dispositif de défiscalisation qui se concentre sur la rénovation de biens immobiliers anciens situés dans des zones patrimoniales remarquables. En échange de travaux de restauration, elle offre une réduction d’impôts pouvant aller jusqu’à 30% des dépenses engagées.

Ce dispositif est particulièrement avantageux pour les personnes à la recherche d’un avantage fiscal non plafonné et immédiat. De plus, les travaux effectués valorisent le bien, ce qui peut générer une plus-value à la revente.

Le dispositif Pinel ancien : le compromis idéal entre défiscalisation et investissement locatif

Le dispositif Pinel s’applique aussi à l’immobilier ancien. Il s’agit d’un investissement locatif avec une réduction d’impôts sur le revenu étalée sur une durée de 6, 9 ou 12 ans. C’est une excellente manière de se constituer un patrimoine immobilier tout en bénéficiant d’un avantage fiscal.

Pour bénéficier de la loi Pinel, il faut acquérir un bien ancien à rénover, le mettre en location pendant une période définie et respecter certains plafonds de loyers et de revenus des locataires.

Le déficit foncier : une autre manière de réduire ses impôts avec l’immobilier ancien

Le déficit foncier est un autre dispositif permettant de réduire ses impôts grâce à l’immobilier ancien. Il s’applique lorsque les charges déductibles liées à un bien locatif (travaux, intérêts d’emprunt, taxes…) sont supérieures aux revenus fonciers perçus.

Ce déficit est déductible du revenu global, dans la limite de 10 700€ par an, ce qui peut générer une belle réduction d’impôts. Les sommes excédant ce plafond sont reportables sur les revenus fonciers des 10 années suivantes.

La loi Denormandie : investir dans l’immobilier ancien en centre-ville

La loi Denormandie est une variante du dispositif Pinel pour l’immobilier ancien. Elle vise à inciter les investisseurs à rénover et louer des logements anciens dans les centres-villes délaissés.

La loi offre une réduction d’impôts sur le revenu proportionnelle à la durée de location du bien, avec un investissement sur 12 ans permettant jusqu’à 21% de réduction. Ce qui est intéressant, c’est que la loi Denormandie peut être cumulée avec le déficit foncier, pour une optimisation fiscale maximale.

Que vous choisissiez la loi Malraux, le dispositif Pinel, le déficit foncier, la loi Denormandie ou une combinaison de ces dispositifs, l’investissement immobilier dans l’ancien vous offre de belles opportunités de défiscalisation. Non seulement vous pouvez réduire vos impôts, mais en plus, vous vous constituez un patrimoine immobilier durable et potentiellement rentable. Et si la clé d’un avenir fiscal plus serein était là, dans ces vieilles pierres qui ont tant d’histoires à raconter?

Vous aimerez aussi

Quelles sont les différences entre la loi Duflot et la loi Pinel concernant l’investissement locatif ?

Quelles sont les différences entre la loi Duflot et la loi Pinel concernant l’investissement locatif ?

Quelles sont les informations requises pour souscrire une assurance habitation

Quelles sont les informations requises pour souscrire une assurance habitation

Investir dans l’immobilier sans acheter de bien : les alternatives aux SCPI.

Investir dans l’immobilier sans acheter de bien : les alternatives aux SCPI.

Comment mesurer la surface selon la loi Carrez?

Comment mesurer la surface selon la loi Carrez?